Tous les premiers ministres du Congo – de 1958 à 2021 : lois, listes, salaires …

Tous les premiers ministres du Congo – de 1958 à 2021 : lois, listes, salaires …

Connaissez-vous tous les premiers ministres de la république du Congo à ce jour ? Le Congo Brazzaville comme ses frères africains est un pays qui de par son histoire a connu de nombreux bouleversements politiques. Des instabilités dont une des principales conséquences est le rééquilibrage politique qui impose obligatoirement des redistributions de postes selon les forces politiques en vigueur. Ainsi un des principaux postes politiques, le poste de Premier Ministre est celui le plus convoité après celui de président de la République. Voici donc la liste de tous ceux qui ont assuré les fonctions de premier ministre au Congo, mais avant …

Anatole Collinet MAKOSSO – 1er ministre depuis Mai 2021

ACM - Anatole Collinet MAKOSSO premier ministre Congolais

Le Congo a connu à ce jour dix-huit (18) premiers ministres soit dix-sept (17) depuis l’indépendance. Actuellement ce poste est assuré depuis le 12 mai par Monsieur Anatole Collinet MAKOSSO selon le décret n°2021-300 de la même date. Ministre depuis le gouvernement de 2011 et ami loyal du couple présidentiel. Il s’est brillamment illustré au-delà de ses fonctions et de sa fidélité par une brillante prestation pendant les campagnes électorales de mars 2021. Il faut dire qu’il a retenu l’attention, fait l’unanimité et concilier certainement les clivages pour se retrouver à ce poste aussi géopolitique que stratégique. Ce poste a fait couler beaucoup d’encre et il était très attendu après le suspense qui régnait en cette période post électoral d’alors.

ACM comme l’appelle tous ces jeunes qui travaillent autour de lui, a du pain sur la planche et le mérite de la confiance du Chef de l’Etat. Le Congo l’attend aux résultats, nous l’attendons et comptons sur lui pour que toujours le Congo passe avant tout, le Congo d’Abord !

Premier Ministre au Congo dispositions légales et constitutionnelles

République du Congo
Emblème République du Congo

De prime à bord au Congo la plus part des Premiers ministres n’ont pas été des chefs de Gouvernement, car les constitutions ont souvent consacré le président de la république comme Chef du Gouvernement. Article 9 de la constitution de 1961, l’article 28 de celle de 1963, 56 de celle de 2002. En 1969 le pays était géré par un conseil d’état et le vice-secrétaire du conseil d’Etat jouait automatiquement le rôle de 1er ministre (article 37 de la constitution de la même année).

C’est en 1992 après la conférence nationale que le Congo se dote enfin d’une constitution qui permet au premier ministre d’être chef du gouvernement, article 90 de la constitution de 1992. Cette disposition légale disparait après la guerre civile de 1997 dans l’acte fondamental de la même année pour réapparaitre dans la constitution d’octobre 2015 en l’article 98. Beaucoup donc d’entre les premiers ministres listés ici sont des premiers ministres de fait car certaines constitutions n’en prévoyait pas mais l’ordre protocolaire et les prérogatives des lois organiques leur en donnait le subtilement le titre.

Premier Ministre au Congo : salaires, privilèges et prérogatives

En tant que Congolais nous aimerions tous savoir quel est le salaire du premier ministre Congolais. Il faut déjà retenir une chose, le premier ministre n’a pas de salaire sauf si il était fonctionnaire de l’état avant d’arriver à ce poste. Dans ce cas son salaire ne serait que le salaire dû à son grade, son échelle et sa classification dans le registre des soldes congolaises.

Pour son poste de premier ministre, le premier ministre touche une indemnité. La question est de savoir de combien est-il. Je vous rassure qu’il n’est pas possible de tomber facilement sur la loi fixant la rémunération des différents membres du gouvernement congolais. Par contre nous pouvons spéculer par rapport aux enquêtes et investigations menées par des sources bien informées.

Selon eux le ministre toucherait en indemnité brute, sans compter les prises en charges, une somme allant de sept à 10 millions de FCFA soit un à deux millions de plus que le député national. Le ministre d’Etat serait lui à quinze millions de FCFA et on pourrait alors conclure que le premier ministre toucherait une indemnité de vingt à trente millions de FCFA par mois, une rémunération allant dans le même ordre que le président de l’assemblée nationale et celui du Senat.

Pour le reste en tant que deuxième personnalité du pouvoir exécutif, le premier ministre a droit à :

  • Etre protéger la garde républicaine, les services d’intelligences, de renseignement et la gendarmerie nationale selon le contexte ;
  • Un secrétariat particulier et une résidence de fonction ;
  • Un véhicule de fonction avec deux à trois véhicules de plus dans ses déplacements officiels ;
  • Etre pris en charge, lui et sa famille (femmes et enfants) aux frais de l’Etat congolais ;

Nous n’avons pas encore trouvé les textes règlementaires (décret et loi organique) qui encadrent cela mais nous continuons de chercher. Ce qui est dit plus haut est un constat sur les faits.

Dispositions constitutionnelles qui accompagnent le premier ministre Congolais

La constitution d’octobre 2015 prévoit dans son titre II que :

  • Le Gouvernement comprend le Premier Ministre, Chef du Gouvernement et les ministres. Article 98
  • Le Premier Ministre, en concertation avec le Président de la République, détermine la politique économique et sociale de la Nation. Article 99
  • Le Premier Ministre est responsable de la conduite de la politique économique et sociale de la Nation devant l’Assemblée nationale. Article 100
  • Le Premier Ministre assure l’exécution des lois et exerce le pouvoir réglementaire dans les matières autres que celles relevant des décrets en Conseil des ministres. Il nomme aux emplois civils et militaires autres que ceux pourvus en Conseil des ministres ou par décret simple du Président de la République. Il supplée le Président de la République dans la présidence des Conseils de défense ainsi que des organes supérieurs d’orientation, de suivi et de décision stratégique en matière de défense et de sécurité. Article 101
  • Le Premier Ministre convoque et tient le Conseil de cabinet. Il préside les comités interministériels. Article 102
  • A son entrée en fonction, le Premier Ministre présente devant l’Assemblée nationale le programme d’action du Gouvernement. La présentation du programme d’action du Gouvernement ne donne lieu ni à débat, ni à vote. Article 103
  • Les actes du Premier Ministre sont contresignés par les ministres chargés de leur exécution. Article 104
  • Les fonctions de membre du Gouvernement sont incompatibles avec l’exercice de tout mandat électif, de toute fonction de représentation professionnelle à caractère national et de tout emploi privé ou public, civil ou militaire ou de toute autre activité professionnelle. Les membres du Gouvernement peuvent exercer des activités agricoles, culturelles, de conseiller local, d’enseignement et de recherche. Article 105
  • Pendant l’exercice de leurs fonctions, le Premier Ministre et les autres membres du Gouvernement ne peuvent, par eux-mêmes ou par intermédiaire, acheter ou prendre en bail les biens appartenant au domaine de l’État et des collectivités locales. Ils ne peuvent prendre part aux marchés publics et aux adjudications dans les administrations ou les institutions dans lesquelles l’État a des intérêts. Ils ne peuvent, à titre onéreux ou gracieux, acquérir, ni pour leur compte, ni pour le compte de tierces personnes, les résidences de fonction mises à leur disposition. Article 106

Listes des différents premiers ministres du Congo de 1960 à 2021 

Il faut noter ici qu’à la déclaration de la république du Congo le 28 novembre  1958, le poste de premier ministre revenait de façon unanime, sur le vote des 23 députés sur les 24 présent de l’assemblée nationale du moyen Congo ; à monsieur Fulbert YOULOU Candidat unique. C’est le premier 1er ministre et l’unique avant l’indépendance du 15 aout 1960. Les autres seront donc :

  1. Anatole Collinet MAKOSSO (ACM) depuis Mai 2021
  2. Clément MOUAMBA  de 2016 – 2021
  3. Isidore MVOUMBA de 2005 à 2009
  4. Bernard KOLELAS pour l’année 1997
  5. Charles David GANAO de 1996 à 1997
  6. JOACHIM YOMBHI OPANGO de 1993 à 1996
  7. Claude Antoine DaCosta de 1992 à 1993
  8. Stéphane Maurice BONGO NOUARA en 1992
  9. André MILONGO de 1991 à 1992
  10. SOUCHLATY POATY de 1989 à 1991
  11. Ange Edouard PONGUI de 1984 à 1989
  12. Louis Sylvain NGOMA de 1975 à 1984
  13. Henri Lopez de 1973 à 1975
  14. MOUDILENO MASSEONGO de 1971 à 1972
  15. Alfred Raoul de 1968 à 1969
  16. Ambroise NOUMAZALAYE  de 1968 à 1966
  17. Pascal LISSOUBA de 1963 à 1966

Alliamore NKABA ATSAMA

Consultant en Marketing et Communication, je suis un jeune qui aime son pays (le Congo) et passionné par les nouvelles technologies. Depuis plus de sept ans j’interviens dans plusieurs entreprises en Afrique (Congo, Sénégal, Gabon, Côte d’Ivoire) et en Europe (Espagne, France, Belgique). Ekolo242 est un projet qui me permet d’apporter ma pierre à la construction de ce Congo dont nous rêvons. CV >>> urlr.me/Wx2zT <<< Bonne Lecture et n’hésitez pas à contribuer par vos commentaires !!!

Votre avis nous intéresse (laissez votre commentaire)

%d blogueurs aiment cette page :